6:21 - mercredi juillet 17, 2019

Algérie: Il risque 3 mois de prison ferme pour avoir parlé de mauvaise gestion !

La Rédaction
Rabah Benamghar, journaliste

Tizi-Wezu – Quatre jours après la journée mondiale de la liberté de la presse, le procureur de la république du tribunal de Tigzirt a demandé l’application du code pénal et a requis une peine de 3 mois de prison ferme et une amende de 50000 DA contre le journaliste du site électronique Kabyle.com pour diffamation. 

L‘avocate du journaliste, Me. Lila Hadjarab a plaidé annulation des poursuites pour vice de forme. En effet, l’article 42 du code de l’information et la pratique judiciaire (arrêt de la cour suprême) exigent la citation du directeur de la publication au même titre que le journaliste, M. Hachmaoui, l’ex-maire de Mizrana, partie civile, a exigé un dédommagement d’un dinar symbolique.

L’affaire remonte aux élections législatives précédentes où le journaliste Rabah Benamghar, dans un article sur le climat de préparation des élections en

Kabylie maritime,  a écrit « Dans la commune voisine du Mizrana, l’actuel président de l’APC (Assemblée populaire communale) d’obédience RCD conduirait une liste d’indépendants, puisque son parti d’origine l’aurait écarté pour mauvaise gestion. Il jouerait ainsi les troubles fêtes et espérer barrer la route à ses anciens collègues du parti RCD envers qui, il tient rancune et enfin espérer revenir aux affaires par une autre porte. »

Le verdict sera prononcé ce 14 mai.

Madjid et Sarah C. Pour l’ODH de Tizi-Ouzou

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Communiqué du MAK: La répression pour cacher les luttes de clans.

Des citoyens de Souama dénoncent l’indignité d’un maire FFS.

Related posts