2:42 - vendredi décembre 14, 2018

Appel à mobilisation contre la répression algérienne en Kabylie

La Rédaction

APPEL A MOBILISATION – Des militants du MAK sont régulièrement traduits en justice pour des faits qui ne sont que des prétextes.

Après Massinissa Benalioua qui a été condamné à deux ans de prison pour délit d’opinion, voici que des jeunes de Larv3a N At Yiraten qui ont été déférés devant le tribunal local et dont le verdict est attendu pour le 17. Ce dimanche 14 octobre 2018, ce sera au tour de Redouane Bensaad qui comparaitra à Tizi-Ouzou sur appel du procureur colonial algérien, alors qu’en première instance, le militant fut innocenté pour des accusations d’attroupement politique.

L’appel du procureur est un ordre d’Alger, donc un acte politique colonialiste.

Or, un rassemblement politique, en tant qu’acte civique et patriotique est un droit légitime. C’est son interdiction qui est un délit. L’Etat algérien est un Etat voyou et toutes les chancelleries occidentales le savent.

Cette justice aux ordres qui est instrumentalisée en Kabylie pour faire diversion par rapport à la guerre de succession que se livrent les membres du clan au plus haut sommet du pouvoir ne peut faire écran. Les scandales liés à la cocaïne qui les éclaboussent tous, la série de limogeages de généraux, particulièrement kabyles, sont autant de prémices d’une guerre larvée qui, bientôt, deviendra civile.

Ces gesticulations judiciaires contre les militants indépendantistes kabyles cachent très mal aussi bien la déliquescence de l’Etat que son inexistence dans la réalité. Elles ne nous impressionnent pas et n’arrêteront en aucune façon la marche et le combat pacifique du peuple kabyle pour son indépendance.

Dans ce contexte, le président du Gouvernement Provisoire Kabyle en exil (Anavad) assure de tout son soutien les militants qui font l’objet de tracasseries judiciaires ou de violences policières.

Il invite les avocats kabyles à se constituer en collectifs pour défendre ces victimes de la répression et qui défendent l’honneur de tout le peuple kabyle.

Le président de l’Anavad appelle la communauté internationale, réunie en assemblée générale à l’ONU, à protéger le droit du peuple kabyle à disposer de lui-même et de condamner la répression coloniale et raciste contre la Kabylie.

Il exhorte tous les militants et les sympathisants de rester solidaires et mobilisés contre les procès politiques intentés contre les membres du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie. Rendez-vous dimanche 14 octobre devant le tribunal de Tizi-Ouzou dès 9h.

Exil, le 12 octobre 2018

Mas Ferḥat At Sεid (Mehenni, selon l’état civil conlonial)
Président du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad)

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Juba Kacimi, militant kabyle harcelé par les services de sécurité algériens

Succès de la campagne de boycott de la langue arabe

Related posts