3:08 - samedi octobre 21, 0017

Conférence de Ferhat Mehenni à New York à la veille du lever du drapeau kabyle à l’ONU

La Rédaction
Le président Ferhat Mehenni en conférence à l'Ukrainian National Home de New York (PH/SIWEL)

NEW YORK, USA — Le Président du Gouvernement Provisoire Kabyle (Anavad), Ferhat Mehenni, arrivée vendredi en fin d’après-midi à New York, a animé une conférence-débat hier samedi à l’Ukrainian National Home, avant de procéder ce dimanche au lever du drapeau officiel kabyle devant le siège de l’ONU. Ci-dessous le texte intégral de la conférence dont le thème était : « L’indépendance de la Kabylie et la nouvelle géopolitique mondiale ».

L’indépendance de la Kabylie et son impact géopolitique

Que le monde entier le sache : La Kabylie sera bientôt indépendante ! Ses enfants sont déterminés à aller vers la liberté de leur patrie. Son peuple aspire plus que jamais à exercer son droit à son autodétermination. L’impact de cet événement sur son environnement immédiat sera éminemment positif. Il va donner, une fois pour toutes, les bases politiques, économiques et sociales à une stabilité des plus durables à l’ensemble du sous-continent nord-africain, voire au-delà.

En affirmant cette vérité, j’entends siffler les sirènes paniquées des ambulances de l’ordre algérien et celles de ses soutiens qui partent vrombissant au secours d’un corps politique cancéreux qu’ils savent déjà condamné. Ils le maintiennent en vie artificielle depuis la chute du Mur de Berlin. Ils refusent de le débrancher et s’entêtent à le perfuser avec les larmes et le sang des peuples d’Algérie qui n’en peuvent plus et qui n’en veulent plus.

Cela nous permet d’énoncer cette deuxième sentence : L’Algérie va s’effondrer, et plus vite qu’on le pense. La communauté internationale devra s’y préparer pour ne pas être prise au dépourvu. Je le dis en toute simplicité en sachant que je suis à quelques centaines de mètres du siège des Nations Unies à New York. Elle va s’effondrer non pas à cause de la seule aspiration du peuple kabyle à son indépendance, tous les peuples d’Algérie aspirent chacun à son propre destin, mais à cause du fait qu’il lui manque une âme : une nation. Répétons-le, l’Algérie n’en est pas une, ce n’est pas une nation mais une mosaïque de nations qui veulent chacune disposer de son libre choix politique. Que l’on soit Kabyle, Chawi, Mozabite, Gourari, Touareg, Constantinois ou Oranais…chacun voudrait s’émanciper des porteurs d’identité qui n’est pas la sienne. Il y a ceux qui rêvent de redevenir Tunisiens ou Marocains et ceux dont le choix est de vivre seuls. C’est là leur droit absolu. Il est fini le temps où le colonialisme français les fédérait malgré eux contre lui-même. Une fois qu’il était officiellement « vaincu », une fois qu’il avait remis les clefs de l’Etat à son successeur, chacun a commencé à reconsidérer sérieusement sa situation au sein de ce pays monstrueux qui n’a fait de leur liberté et de leur dignité qu’une bouchée.

Cliquez içi pour lire la suite

 

Ferhat MEHENNI

New York, le 10/10/2015

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Ferhat Mehenni est arrivé à New York: Conférence et levée du drapeau kabyle à l’ONU

Déclaration historique de Ferhat Mehenni à New York lors du lever du drapeau kabyle à l’ONU

Related posts