2:17 - vendredi décembre 14, 2018

Coupe du monde ConIFA 2018 : La Kabylie perd 8 à 0 contre le Panjab

La Rédaction

LONDRES — Entamant son premier match international pour sa première partitipation à la Coupe du monde de football des Nations sans Etat organisée par la ConIFA à Londres entre le 31 mai et le 9 juin, l’équipe nationale kabyle a concédé une forte défaite face à l’équipe du Panjab classée numéro un dans le classement de la ConIFA qui regroupe 48 sélections nationales.

Bien que le football soit un sport où tout est possible, la logique a triomphé en ce premier match qu’on disputé chacune des 16 équipes participant à cette édition 2018, ainsi :
Le Panjab qui est classé 1er avec 1401 points dans le classement de la ConiFA, vice champion du monde en 2016 suite à la finale contre l’Abkhazie qu’elle a perdue suite à des tirs au but a battu la Kabylie 8 à 0 au stade de Slough.
La Padanie, 2ème avec 1384 points, champion d’Europe 2017, a battu 6 à 1 le Matabeleland.
Le Cgypre du nord, 3ème avec 1364 points, a fait match nul contre la Karpatalya.
Ellan Vannin (Lîle de Mann), 4ème avec 1310 points, a battu 4 à 1 la Cascadie.
Le Szekely Land, 5ème avec 1307 points, a battu 4 à 0 le Tuvalu.
Le Barawa, Nation hôte de ce Mondial, a battu 4 à 0 Tamil Eelam.
L’Abkhazie, championne du monde en titre en 2016, a battu 3 à 0 le Tibet.

Ainsi, le 11 kabyle, dont certains se sont rencontrés pour la première fois la veille à Londres et dont certains éléments n’ont pu se rendre à Londres à cause des menaces et du harcèlement du pouvoir algérien, n’a pas été adoubé par un miracle contre des joueurs professionnels issus de la diaspora panjabi résidant en Angleterre, qui jouent tous dans des clubs anglais, allemand et danois, qui s’entraînent tous les jours et qui disputent chaque semaine au moins un match depuis des années;

Les buteurs furent :
22′ Amar Purewal (West Auckland Town FC)
44′ Amarvir Singh Sandhu (Leicester Road FC)
51′ Kamaljit Singh (SpVgg Vreden, Germany)
53′ Rajpal Virk (Panjab)
61′ Amar Purewal (West Auckland Town FC)
66′ Kamaljit Singh (SpVgg Vreden, Germany)
82′ Gurjit Singh (Rushall Olympic FC)
93′ Gurjit Singh (Rushall Olympic FC)

Sans oublier le portier Yousuf Ijaz Butt qui a déjoué toutes les tentatives kabyles, lui, il joue au club de Greve Fodbold, 3ème niveau au Danemark.

En gentlemen fervents défenseurs du fair play, les instances dirigeantes de la Fédération kabyle de football ont félicité sur leur compte Twitter le Panjab pour sa victoire :

KabyliaFA@KabyliaFA

Congratulations Panjab for your big win! What a baptism of fire for Kabylia for its first international match ever! #WFC2018 @PanjabFA @KabyliaFA https://twitter.com/PanjabFA/status/1002218562520584194 

 

Les Kabyles affronteront samedi 02 juin à 14h les Coréens du Japon, classés 6èmes dans le classement de la ConIFA avec 1277 points et qui a fait match nul 0 à 0 contre l’Arménie occidentale, équipe que rencontrera la Kabylie le lendemain dimanche 03 juin à 18h, à savoir que l’Arménie occidentale, classée 10ème avec 1164 points, a été qualifiée par ticket direct pour cette coupe du monde.

Ces matches sont à suivre en direct sur la chaîne TaqVaylit.TV.

Ainsi, ce n’est pas pour rien que le groupe D, dont les 3 adversaires de la Kabylie sont tous classés dans le top 10 (1er, 6ème et 10ème), a été qualifié de groupe de la mort.

La Kabylie, admise à la ConIFA le 13 juin 2017, a joué ses qualifications dans la clandestinité en juillet et août, pour être qualifiée le 02 septembre en terminant 1ère dans la zone Afrique.

S’en est suivi la composition de l’équipe en recrutant des joueurs Kabyles de tous les continents, malgré le harcèlement et les menances du pouvoir algérien de leurs familles et des reponsables de la Fédération kabyle de football, dont son président Mas Aksel Bellabbaci, kidnappé et séquestré à plusieurs reprises par la police coloniale algérienne, pour le dissuader de constituer la sélection nationale kabyle.

Les supporters de l’équipe nationale kabyle continuent de soutenir leur équipe, car pour eux, qu’à cela ne tienne, car l’hymne national kabyle a été entonné, le drapeau kabyle a flotté dans le ciel londonien, les joueurs étaient tous Kabyles, les supporters les soutenaient en kabyle, et en cela, c’est déjà une victoire pour le peuple kabyle luttant pacifiquement pour le recouvrement de sa souveraineté, la seule à même de lui permettre de sauvegarder sa culture, sa langue et son identité.

Ainsi, le militant indépendantiste kabyle Idir Zadi a résumé ce faux pas par : « Un match dure 90 minutes, la Kabyles est éternelle ! »

Et le poète militant Netta Ma Dnetta a composé ces vers pour l’occasion :
« Ma taxsar
Anqim yides anesvar
Anwa idh ur imugar svah
Ma tarvah
Ankemmel yides anecdhah
Anfas i wa3daw ad iqlilah »

Agence Siwel

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Le Canada va s’excuser d’avoir refusé d’accueillir des juifs en 1939

L’Etat postcolonial est resté l’enfant de la colonisation

Related posts