4:23 - vendredi juillet 20, 2018

Des soldats américains s’installent dans une base du nord-Mali.

La Rédaction

TESSALIT – Des soldats américains sont entrés dans la base militaire d’Amchach, une localité située près de Tessalit, dans l’extrême nord est du pays.

Invitée surprise de la guerre au Mali ? Pas sûr. L’armée américaine avait déjà annoncé ses ambitions sur le Sahel en installant une base pour drones au Niger en février dernier. Pas seulement, selon Sahara Media, des soldats américains sont entrés depuis lundi dans l’importante base militaire d’Amchach. Une opération qui s’est faite avec l’aval de l’armée française dont plusieurs contingents mènent la traque des narco-djihadistes dans la région.

Selon ces mêmes sources ces forces américaines vont se déployer d’ici la fin du mois dans différentes zones du Nord Mali. Ce qui ne va sans doute pas plaire aux autorités algériennes et libyennes. Cette base, explique sahara media faisait l’objet d’une importante concurrence entre Paris et Washington qui cherchaient toutes les deux à y construire une base militaire. Un objectif auquel étaient opposées l’Algérie et la Libye qui ne voulaient pas voir s’installer à leurs frontières une quelconque force étrangère. Les voilà donc devant le fait accompli. L’opération Serval menée par l’armée française a changé la donne et permis au moins manifestement l’intrusion des forces américaines et françaises dans la bande du Sahel durablement.

L’armée américaine a déjà mis en place une base pour drones à Agadez (nord du Niger) où sont cantonnés 300 soldats. auparavant, les Etats-Unis avaient établi des bases plus loin : à Djibouti, en Ethiopie, au Kenya et aux Seychelles. L’objectif avancé ? Y déployer des drones pour surveiller et, le cas échéant, frapper les combattants islamistes en Somalie ou au Yémen. De multiples coopérations militaires avec plusieurs pays africains avaient été lancées à travers l’US Africom, le commandement pour l’Afrique. Mais depuis quelques mois, la stratégie de resserrement vers le Sahel se précise.

Yacine K. Le Matin

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Pour dénoncer la débaptisation de la place Matoub Lounes à Tizi-Wezzu : Rassemblement devant le tribunal de la ville le 25 juin.

Dix nouvelles brigades de gendarmerie ouvertes à Tizi-Wezzu avant fin 2013.

Related posts