3:52 - dimanche juillet 23, 2017

Fourberies pour l’Afrique, connerie à frique

La Rédaction

ANALYSES – L’hypocrisie en poésie d’un débat par des abats d’un thème du système qui nous dédaigne et qui nous saigne. Des charlatans attenants, chargé de polémiquer et de tuer nos avancés, répètent comme des girouettes, des directives abortives. Les parachutés et auto proclamés, papotes entre potes et manigances leur allégeance.

La bande se débande, en une quête obsolète, dépourvue de contenu, détournent et contournent l’objet du sujet. Les manumissions dans les émissions, apposent et proposent une solution à leurs questions. Conférant aberrant, revendiquer et enseigner le Tamazight, un monologue de nécrologues. Un délice de malice d’interviewer de borné et de simplet, à parler et à raconter des niaiseries d’Algérie et de Berbèrie.

Hiéroglyphe, ces berbères, le revendiquer ou se taire, voilà l’absurdité à leur demander. Du même tenant et aboutissant, l’unité imagée, d’une inceste funeste, d’une orgie établie désignés par les Français. L’abominant dominant impose par ses proses, le diktat d’un état en agonie des ses colonies.
L’Algérie en est le fruit, un mélange d’ange, de cafard, et de bâtard. La Kabylie est colonie, ne versera plus le sang des ses enfants pour l’occupant ou ses semblants. En deux mille un, plus de
cent vingt et un mourraient pour notre liberté et aucun de vous n’a bougé, alors à quoi bon nous solliciter pour vous émanciper. Le débat est tronqué sur mon bât j’observais, le leurre des hâbleurs,
une résurrection d’Afrique, une action à frique. Les diseurs à l’honneur, les dupeurs au déshonneur. Ces arrivistes uni-formistes, des saboteurs toujours à l’heure, sont complices de notre supplice.
Hors sujet ces sujets, d’une Algérie unie, que de calomnies sur la Kabylie.

L’Élysée contre ma Kabylité, l’ami des Français prêt à nous éliminer. Des émissaires et des parlementaires, payés par ces Français, complotent et tremblotent devant l’avènement d’une
Kabylie unie. Ferhat le libérateur pris à la hâte le colonisateur, ne sait plus quoi inventer pour nous décrédibiliser. Wikipédia et les médias se chargent  de cette campagne pour nous
envoyer au bagne. Récupération politique, d’une pétition comique, manipulée ou contrée, des charlatans et des répugnants polémiques et mimiques.

La Kabylie est souillé par l’algérianité, par ces frustrés et ces demeurés, la seule solution pour notre libération est l’option de l’autodétermination.

Malek Aït Izem

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Levée du drapeau national kabyle hier à Philadelphie

GPK: Remaniement au sein de l’ANAVAD

Related posts