Haro sur les chrétiens; Haro sur les Kabyles.

La Rédaction
Église protestante kabyle

KABYLIE – Le pouvoir algérien vient, pour la énième fois de s’attaquer aux Kabyles de confession chrétienne. En moins de 2 mois six églises ont été fermées malgré l’opposition de leurs fidèles. Une émouvante vidéo, datée du 14/10/2019, montre la violente évacuation de l’église de Makouda et l’apposition de scellés sur sa porte par la police.

Cette politique antichrétienne des pouvoirs successifs algériens est d’abord une politique anti kabyle. Elle se traduit par une répression généralisée contre les valeurs de la Kabylie, faites de liberté de culte, de tolérance et de démocratie.

Face à la contestation kabylo-algéroise du régime en place, la riposte a été l’interdiction du drapeau kabyle, du port de robes kabyles et de maillots de la JSK (Jeunesse Sportive de Kabylie). Cette offensive s’étend désormais à la foi chrétienne.

Bref, il est interdit d’être Kabyle.

Même la vingtaine de « personnalités », à leur tête Taleb Ahmed, ancien ministre de Boumedienne et de Chadli, ayant signé ce 14/10/2019, une mièvre déclaration proposant une sortie de crise aux militaires putschistes, insistent sur la nécessité d’évacuer tout signe kabyle des manifestations hebdomadaires à Alger, car « préjudiciable à l’unité nationale ». Cachez-moi ces Kabyles que je ne saurais voir !

Ces gesticulations ridicules ne changeront rien à la question kabyle qui reste posée de manière de plus en plus lancinante. Les problèmes politiques ne se résolvent jamais par la répression. Ce n’est pas en interdisant une foi qu’elle sera abandonnée par ses fidèles, ce n’est pas en interdisant, un drapeau qu’il cessera d’être aimé, bien au contraire!

Le gouvernement provisoire kabyle en exil, élève une véhémente protestation auprès des instances internationales auxquelles il demande d’interpeller Alger sur ces atteintes aux droits du citoyen, et particulièrement auprès des pays qui sponsorisent la dictature militaire et colonialiste algérienne.

Face à ces incessants assauts contre la Kabylie, le peuple kabyle et ses valeurs, il n’y a qu’une et unique solution : la dissolution des liens coloniaux entre l’Algérie et la Kabylie. La Kabylie indépendante fera régner chez elle la laïcité en tant que liberté du culte, dans la sphère privée, l’égalité en droit entre tous les citoyen (ne)s, le respect des droits humains, des libertés fondamentales ainsi que de la démocratie.

L’Anavad apporte son total soutien aux chrétiens kabyles, ainsi qu’à tous ses citoyens emprisonnés par le pouvoir colonial algérien, pour délit de kabylité.

En ce moment a l'église de Makouda

Posted by ‎Les Chrétiens En Algérie المسيحيون في الجزائر‎ on Tuesday, October 15, 2019

Ferhat Mehenni, Président du GPK ( Anavad )

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Pourquoi la France ne veut pas de l’indépendance de la Kabylie ?

Kabylie, Projet du Parlement kabyle

Related posts