12:08 - jeudi juillet 19, 2018

Tunisie : la communauté juive réclame sa protection par l’armée

La Rédaction
Tunisie : la communauté juive réclame sa protection par l'armée
Perez Trabelsi © Fethi Belaid / AFP

La communauté juive en Tunisie a réclamé dimanche sa protection par l’armée après l’arrestation de quatre Libyens et d’un policier tunisien préparant l’enlèvement d’un jeune juif tunisien pour obtenir une rançon, a déclaré le président de cette communauté à Djerba (sud). « Après l’implication d’un policier dans cette affaire, nous voulons que notre protection soit aussi assurée par l’armée », a précisé Perez Trabelsi, ajoutant que la communauté juive a « une grande confiance en l’armée ».

La garde nationale tunisienne a découvert le 17 octobre un projet d’enlèvement d’un jeune juif à Zarzis (sud) après les aveux d’un policier tunisien recruté par quatre Libyens, selon un haut responsable policier. Le but du crime « était d’obtenir une rançon », avait indiqué la même source, assurant qu’il n’y avait aucune motivation religieuse. Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Khaled Tarrouche, avait indiqué que cinq personnes avaient été arrêtées, soupçonnées de préparer « l’enlèvement d’un ou de deux juifs issus de familles aisées pour obtenir une rançon ». Il n’avait cependant pas identifié les suspects.

La communauté juive en Tunisie s’est réduite à 1 500 âmes, contre 100 000 en 1956 avant l’indépendance de la Tunisie. Elle reste la plus importante du monde arabe. Des insultes antisémites scandées lors de manifestations en 2011-2012 par des islamistes radicaux avaient provoqué l’inquiétude de cette communauté. Le 11 avril 2002, un Tunisien avait fait exploser un camion-citerne devant la synagogue de la Ghriba à Djerba, le plus ancien lieu de culte juif en Afrique, tuant 21 personnes, 14 touristes allemands, cinq Tunisiens et deux Français.

AFP

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Filed in
Manifestation-en-soutien-a-une-jeune-femme-violee-par-des-policiers-le-29-septembre-2012-a-tunis

Tunisie : les policiers la violent, la justice l’accuse

Le crépuscule annoncé de Gannouchi

Related posts