10:41 - dimanche septembre 17, 2017

L’Arabie et Israël engagent des discussions afin d’établir des liens économiques

La Rédaction
Le roi Salmane d’Arabie saoudite, le 18 mai 2017 à Jeddah ©BANDAR AL-JALOUD (Saudi Royal Palace/AFP)

JÉRUSALEM – De tels progrès modifieraient la dynamique des nombreux conflits qui déstabilisent le Moyen-Orient

L‘Arabie saoudite et Israël auraient engagé des discussions afin d’établir des liens économiques, une initiative qui permettrait à l’État juif d’entamer une normalisation de ses relations avec le royaume, bastion de l’islam sunnite et gardien des deux villes sacrées musulmanes La Mecque et Médine.

Des sources arabes et américaines ont déclaré au quotidien britannique The Times que les liens débuteraient en permettant aux entreprises israéliennes d’opérer dans le Golfe, par exemple en autorisant la compagnie aérienne nationale El Al de survoler l’espace aérien saoudien.

De tels progrès renforceraient l’alliance entre les deux pays qui ont en commun l’Iran comme ennemi et modifieraient la dynamique des nombreux conflits qui déstabilisent le Moyen-Orient.

La possibilité de liens plus étroits avec Israël pourraient par ailleurs expliquer en partie pourquoi l’Arabie saoudite et ses alliés ont imposé un blocus sur le Qatar, dans le but de forcer l’Etat du Golfe à abandonner son soutien au Hamas, les militants islamistes palestiniens qui contrôlent Gaza.

Des sources proches de l’Arabie saoudite ont cependant rejeté l’idée d’une amélioration dans les relations, qualifiant les déclarations de souhaits émis par la Maison Blanche désireuse d’afficher des résultats immédiats suite aux récentes visites du président Trump en Arabie saoudite et en Israël.

M. Trump a exprimé son enthousiasme après avoir rencontré des dirigeants arabes lors de son voyage en Arabie saoudite qui trace « un autre niveau de partenariat possible qui se produira. »

La coopération entre Israël et l’Arabie saoudite « comme des alliés et des amis n’est plus secrète et apparaît maintenant clairement« , avait déclaré la semaine dernière le politologue arabe israélien Hussein al-Soueiti sur à la crise entre le royaume et le Qatar.

« Israël utilise la crise dans le Golfe pour normaliser ses relations avec les pays arabes », avait par ailleurs accusé « Arab 48 », un journal arabe israélien basé à Nazareth, la plus grande ville arabe d’Israël.

Suite à la visite du président américain, l’initiative saoudienne appelée Initiative de paix arabe, pourrait être relancée comme base d’un accord de paix israélo-palestinien.

Par ailleurs, le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a déclaré jeudi dernier que les Palestiniens et les Israéliens sont « plus proches que jamais » pour parvenir à un accord de paix.

« Si quelqu’un arrive avec des accords comprenant tous les États arabes modérés, y compris l’ouverture des ambassades, du commerce et des vols directs… je crois que cela obtiendra une grande majorité à la Knesset et sera accueilli favorablement parmi la population », a -t-il affirmé.

L’initiative, initialement proposée par l’Arabie saoudite en 2002, étendrait les alliances entre Israël et de nombreuses Nations arabes.

i24NEWS

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

La communauté kabyle du Canada condamne la répression arbitraire du régime colonial algérien

Algérie : première séance au parlement et clash sur l’utilisation de Tamazight

Related posts