7:03 - Mercredi octobre 22, 2014

Le président Ferhat Mehenni présente ses voeux au peuple kabyle ( 2013 )

La Rédaction 0 respond
Ghardaia / le président de l'Anavad, Ferhat Mehenni, interpelle Ban Ki-moon pour une intervention rapide auprès des mozabites.

PARIS — Ferhat Mehenni a placé lundi ses voeux de président du Gouvernement provisoire kabyle en exil sous le signe de la poursuite de la lutte contre le déni d'existence de la Kabylie, réaffirmant pour 2013 l'objectif de faire doter la Kabylie d'un emblème national.

Lors de la présentation de ses voeux pour 2013 au nom de l'Anavad, le Gouvernement provisoire kabyle en exil, Ferhat Mehenni a déclaré que « la Kabylie est confrontée au déni d'existence que seule la lutte peut vaincre » 

UN EMBLÈME NATIONAL 

Outre « fédérer toutes les forces saines de la Kabylie pour hâter la victoire de la liberté », le principal objectif fixé pour 2013 par le président est celui de doter la Kabylie d'un drapeau : « Nous oeuvrerons durant cette nouvelle année qui s'ouvre à doter la Kabylie d'un emblème national ». 

UNE NATION SANS ETAT 

Après l'établissement de la Carte d'identité kabyle (CIK), avec le drapeau kabyle, ce serait là, une deuxième réalisation de l'exécutif kabyle allant dans le sens de doter la Kabylie, nation sans état, de tous les symboles d'un état moderne. 

UN PEUPLE 

Le fait que les Kabyles se distinguent par le fait qu'ils aient en commun le même territoire, la même langue, la même culture, la même histoire, et des valeurs communes, fait d'eux un PEUPLE; 

UNE NATION 

Le fait que les Kabyles soient des individus ayant conscience d'être unis par une identité historique, culturelle, une même origine et disposant d'institutions propres (Tajmaât', Laârc...) fait d'eux une NATION. 

UN ETAT

Parce que les Kabyles forment un peuple et une nation, ils ont bel et bien le droit d'avoir leur propre état.

Avec Siwel

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Le ministre kabyle Lhacène Ziani à Siwel : « Je suis émerveillé par la solidarité kabyle en cette occasion »

Anavad: Conseil général du ministère de la Culture et de la Langue kabyles

Les Amazighs entre le marteau et l’enclume.

Le MAK confirme sa domination politique en Kabylie

Related posts