4:03 - lundi juillet 23, 2018

L’OMS appelle les arabes à cesser de boire « l’urine de Chameau »

La Rédaction

L’organisation mondiale de santé – OMS, a émis une note d’alerte à propos de l’épidémie du MERS Coronavirus en Corée et a appelé les citoyens des pays arabes d’éviter d’être trop en contact avec les chameaux.

En date du 6 juin 2015, l’organisation mondiale de la santé (OMS) a émis une note d’alerte, recommandant aux citoyens arabes d’éviter de  boire de l’urine de chameau.

La recommandation vaut aussi pour le lait de chamelle cru et les contacts rapprochés avec les chameaux dans les fermes, sur les marchés, dans les étables ou les écuries.

Cette alerte de l’organisation mondiale intervient alors que l’épidémie du MERS-CoV, provoquée par un virus, prend de l’ampleur en Corée du sud et surtout en Arabie saoudite.

À l’échelle mondiale, depuis septembre 2012, date de son apparition en Arabie saoudite, 1.190 cas d’infection par le MERS-CoV, confirmés en laboratoire, ont été notifiés à l’OMS, dont au moins 444 mortels.

Deux tiers des chameaux sont porteurs du virus

Selon l’OMS, le mode de transmission de l’animal à l’homme du MERS-CoV n’est pas encore bien compris, mais le chameau semble être un hôte réservoir majeur du virus et une source animale de l’infection chez l’homme. Des souches identiques à celles identifiées chez l’homme ont été isolées chez des chameaux de plusieurs pays, notamment l’Arabie saoudite, l’Égypte, Oman et le Qatar.

Jusqu’à aujourd’hui, on savait peu de choses sur l’origine de ce virus qui provoque principalement des problèmes respiratoires aigus, avec fièvre, toux, essoufflement, et s’accompagne souvent de pneumonie, de problèmes gastro-intestinaux, voire d’une insuffisance rénale.

Mais un professeur de l’Université de Columbia montre que le virus « est extraordinairement commun » chez les chameaux depuis au moins une vingtaine d’années. « Dans certaines parties de l’Arabie saoudite, les deux tiers de ces animaux ont leurs voies respiratoires touchées par ce virus », a expliqué Ian Lipkin. « Il est probable que les chameaux soient la principale source d’infection des humains ».

« Propriétés thérapeutiques »

L’OMS appelle ainsi les ressortissants des pays arabes où sont élevés les grands camélidés (chameaux et dromadaires), à éviter de boire l’urine ou le lait de chamelle cru.

Cette recommandation est importante, d’autant que depuis que l’imam Boukhari avait rapporté que le prophète Mohamed (Sala Allah Alih Ou Salem), aurait préconisé de faire boire à certains malades de l’urine de chameau, cette pratique s’est répandue alors que des sources sérieuses musulmanes mettent en doute ce hadith, jugé faible de transmission.

Cela étant, l’urine de chameau, selon ses promoteurs, aurait des propriétés thérapeutiques et ce liquide est devenu au fil des siècles un des ingrédients de la pharmacopée traditionnelle dans beaucoup de pays arabes. Son commerce est florissant au Yémen, où il est vendu à 4 dollars le litre.

L’urine de chameau serait pour ses adeptes efficace pour les muscles, les teignes, les abcès, les ulcères, favorise la repousse des cheveux etc … et certains  ne cessent de lui découvrir de nouvelles vertus.

Guérir le cancer et le sida

Comme Zaghloul E-Naggar, qui a fait l’éloge de l’urine de chameau comme remède pour les maladies incurables en octobre 2012 sur la chaîne égyptienne RTRS. C’est une figure des Frères musulmans, qui est à la tête du « comité égyptien des notions scientifiques du Coran ». Il a affirmé qu’un centre spécialisé dans les traitements à l’urine de chameau est implanté à Marsa Matrouh (Égypte). Les appels téléphoniques de croyants et de spécialistes en colère ont afflué au standard de la chaîne dénonçant ces affirmations.

La doctoresse Faten Khoshedd est une autre sommité médicale du royaume wahhabite. Elle aurait découvert des vertus médicinales dans l’urine de chameau pour traiter certains cancers. Elle a même déposé un brevet dans divers pays, mais aucun ne l’aurait encore agréé. Des volontaires se prêtent au traitement.

Pour cette hurluberlue, l’urine de chameau contribuerait à soigner également le sida, l’hépatite, des maladies du foie, etc. Elle participe à l’élaboration de capsules d’urine séchée qu’elle voudrait voire introduites dans les supermarchés.

Un autre médecin saoudien, le Dr Ahlaam, affirme que l’urine de chameau permet de traiter de nombreuses maladies de la peau.

C’est dire que cette recommandation de l’OMS vient à point nommé pour désacraliser ces prétendus bienfaits de l’urine de chameau et qu’il est temps surtout que l’ignorance cède le pas à la science.

http://numidia-liberum.blogspot.ca

 

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Le MAK répond au FFS

4 Mozabites brûlés vifs par les chaâmbas en présence de la police algérienne

Related posts