6:32 - dimanche juillet 15, 2018

Recueillement demain chez les At Ghovri.

La Rédaction

AT-GHOVRI – Il y a douze ans étaient exécutés de sang froid sept jeunes manifestants pacifiques dont une femme de la localité d’At-Ghobri (Azazga) par le corps criminel de la gendarmerie. Pour honorer le combat historique de ces martyrs des droits fondamentaux des peuples, une caravane de recueillement à leur mémoire est prévue pour demain vendredi 26 avril 2013 à partir de 9 heures.

 

ARCH AT GHOBRI (AZAZGA)

Déclaration

Femmes-Pr-NoirIl y a douze ans étaient exécutés de sang froid sept jeunes manifestants pacifiques dont une femme de la localité d’At Ghobri (Azazga) par le corps criminel de la gendarmerie. Le seul tord de ces victimes innocentes était d’avoir revendiqué pacifiquement la reconnaissance de l’identité amazighe, la démocratie et la fin de l’impunité suite à l’assassinat du lycéen Guermah Massinissa le 18 avril 2001 dans les locaux de la gendarmerie des Ait Douala. Ces crimes abominables sont restés impunis à ce jour malgré les nombreuses actions exigeant la vérité et la justice initiées pendant des années par le Mouvement citoyen des archs et les engagements des plus hautes autorités du pays à faire juger les assassins des victimes du printemps noir.

Douze ans après ce massacre de kabyles, non seulement le pouvoir maffieux et assassin demeure sourd aux revendications de la région, mais il a fait de la Kabylie une zone occupée où ni développement ni prospérité ne sont à l’ordre du jour de son plan machiavélique.

A cette occasion, et pour honorer le combat historique de ces martyrs des droits fondamentaux des peuples, une caravane de recueillement à leur mémoire est prévue pour demain vendredi 26 avril 2013 à partir de 9 heures.

– « Si nous venons à mourir, défendez nos mémoires ».

–  Non à l’oubli de nos martyrs.

Arch At-Ghobri, le 25 avril 2013

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Filed in

Conférence du ministre Lhacène Ziani à Philadelphie.

Les femmes d’Iwaquren ont réaffirmé la détermination du peuple Kabyle à aller dans le sens de sa libération

Related posts