7:15 - samedi novembre 18, 2017

Rencontre entre le Représentant diplomatique de la Kabylie en France et un haut responsable de l’ONU

La Rédaction

PARIS — Lors de son passage à Paris, en marge d’une conférence, le représentant diplomatique de la Kabylie en France, Mass Zidane Lafdal, s’est entretenu, dans une discussion informelle, avec un haut cadre dirigeant de l’ONU.

Le Secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été interpellé sur la situation dramatique que vit la Kabylie face à la dictature coloniale d’Alger.

Il a été interpellé pour avoir la position de l’ONU par rapport aux derniers développements en Kabylie, à savoir l’affirmation de la voie de l’indépendance par voie référendaire, le dépôt du mémorandum à l’ONU, l’installation du corps diplomatique, la signature de la convention de Vienne, l’adhésion à l’ALE et à l’UNPO et la répression féroce et machiavélique du colon Algérien.

L’émissaire de l’ONU a écouté avec une grande attention la sollicitation du diplomate Kabyle. Il a assuré que l’ONU est au courant du problème qui existe entre la Kabylie et l’Algérie. Ce problème doit être résolu tôt ou tard, a-t-il ajouté, tout en souhaitant « Bon Courage » à la Kabylie dans sa quête de l’indépendance.

Il a conclu cet échange, qui a duré une quinzaine de minute, en affirmant que : « Le droit à l’autodétermination est un droit internationale légitime à tous les peuples. La décision finale revient à l’assemblée générale ».

Agence Siwel

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Le Président de l’Anavad : « le cap est bien gardé, même quand il y a des turbulences, et rien ne nous fera fléchir »

IVème Journée de la robe kabyle à Nancy

Related posts
  • AREZKI

    Azul swil doit s’arrêter de nous mentir à tout bout de champs. La rencontre n’a jamais lieu, pour la simple raison que ce haut fonctionnaire de l’ONU n’est en activité depuis avril 2017!