7:22 - jeudi avril 19, 2018

Tamazight à l’école des régions amazighophones en Libye.

La Rédaction

TRIPOLI – Tamazight sera enseignée officiellement dans les écoles de la région amazighe seulement selon le Ministère de l’Education libyen.

La langue amazighe ou le tamazight, va être enseignée comme une matière officielle dans les écoles des régions amazighes à partir de janvier 2014, a déclaré au journal anglophone Libya Herald Mustafa Ajal chef du cabinet du ministre de l’Éducation Mohammed Hassan Abubaker. 

Le ministre, dit-il, avait donné des instructions pour commencer les cours dans cette langue à partir du deuxième semestre de l’année scolaire en cours. Les cours seront donnés aux élèves du primaire de 1ère à la 4ème année. Il sera enseigné trois fois par semaine à la 4e année. L’enseignement de tamazight sera obligatoire et non pas facultative comme c’est le cas en Algérie depuis 1994. En effet, et selon Mustafa Ajala: « Tamazight sera une matière de base obligatoire dans toutes les écoles des régions amazighes et elle disposera d’un espace privilégié dans les rapports et les bulletins des élèves. » 

Il convient de noter que le ministère a déjà donné le 25 septembre des instructions pour lancer l’impression des livres dans la langue de Said Mahroug Sifaw, Mouloud Mammeri et Mohamed Chafik. 

Des enseignants amazighophones, qui instruisent déjà d’autres matières sont, pour ceux qui l’ont souhaités, déjà formés pour prendre des cours de la langue amazighe, a précisé Mustafa Ajala. Ceci qui veut dire que tamazight est déjà enseignée dans plusieurs écoles des régions amazighes, mais sur une base non officielle.

Toutefois, il n’existe, pour le moment, aucun plan pour les écoles pour enseigner toutes les matières, telles que les mathématiques, les sciences, la technologie, la physique ou la chimie en tamazight. Mais c’est une question de temps, une fois des sujets de base de tamazight, comme la grammaire, la conjugaison, l’orthographe, etc. sont enseignés obligatoirement et pris en charge par l’état officiellement. 

Enfin sur le plan strictement politique, le statut de la langue amazighe continue toujours à être une source de discorde au Parlement libyen, le Congrès national Général. Le dimanche 24 novembre, la majorité des membres de ce Congrès a montré son accord verbal pour fare de tamazight une langue officielle, mais lorsque c’est arrivé au vote seuls 108 sur 121 votes nécessaires pour l’approuver, ont voté pour. Ce qui a irrité le Haut Conseil des Amazighs de Libye, qui est en train de se réunir en ce moment pour envisager d’autres solutions politiques qui vont protéger le tamazight. Un des membres de cet organisme a confié : «Bien que la plupart des Libyens semblent indifférents que la langue soit reconnue ou non comme langue officielle, il y a un petit groupe anti-Amazigh au sein du Congrès qui est déterminé à voir l’arabe comme seule langue officielle de la Libye». Ce petit groupe est, selon Aner Ali, un militant Amazigh de Nalut dans l’Adrar Neffusa, est télécommandé par certains pays et nous avons des preuves, que nous dévoileront un jour.

 

At Bucnan

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Zuwara (Libye) : Les amazighs bloquent la livraison de gaz à l’Italie.

« L’Algérie de Bouteflika parmi les pays les plus corrompus du monde ».

Related posts