4:26 - samedi octobre 20, 2018

Tizi-Wezu : Les artistes kabyles se mobilisent contre le régime.

La Rédaction

TIZI-WEZU — Dans un communiqué rendu public, un groupe d’artistes a appelé à un rassemblement devant l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou le jeudi 27 mars, à partir de 10h. Les artistes comptent dénoncer un 4e mandat pour Bouteflika et le système politique algérien. Mais derrière cette initiative, c’est une volonté de se libérer de l’omnipotence du directeur de campagne de Bouteflika à Tizi-Wezu qui est exprimée. Pour rappel, le zélé Ould Ali El Hadi fait dans l’humiliation des artistes kabyles son sacerdoce.

Activités conjointes du MAK et du RCD: Les relais du pouvoir à pied d’œuvre pour saborder l'initiative.

 Les artistes kabyles veulent se libérer du valet du régime criminel, Ould Ali El Hadi

Le communiqué précise que « cette protestation émane de citoyens qui n’ont d’autres recours que de réagir au détournement d’un pays et d’un Etat depuis 15ans, véritable prolongement de celle qui a confisqué la révolution de nos pères et la voix du peuple depuis 1962 ». « Des citoyens qui disent non ! Non au 4ème mandat de Bouteflika, au mandat de trop, au mandat de la honte, mais aussi non à ce système qui a fait de l’Algérie une orpheline et de ses enfants des exclus ». 

Les artistes initiateurs de cette action de protestation expliquent que « cela révèle le niveau de mépris dans lequel le peuple algérien est tenu. Cela est aussi révélateur de l’absence totale d’Etat de droit, de la soumission et de la manipulation de l’administration et de la justice qui n’ont jamais eu de prérogatives. L’Algérie est devenue un bateau fantôme dirigé par des pirates. On a vu des casses de banques par des gangsters, des détournements d’avions, des piratages de navires, mais jamais l’on a vu le kidnapping de toute une nation, le détournement et le vol organisé de tout un Etat, le rapt de la République ! Le suffrage des Algériens n’a jamais prévalu au niveau de ces élections, les laboratoires de l’ombre ont toujours fabriqué des résultats à la mesure du candidat du régime ». 

Pour eux, « le peuple a toujours été un faire-valoir dont on dispose. Il est temps de secouer la passivité, de rappeler le citoyen algérien à lui-même, de secouer cette « Hogra » inadmissible. C’est pourquoi nous disons non ! Non au 4ème mandat de Bouteflika et non à ce système ». « Ramenez vos chevalets, vos pinceaux, vos guitares, vos plumes… Notre action sera pacifique. Sur place, nous allons réaliser des fresques et chanter tous ensemble l’Algérie de demain. Unissons-nous pour l’avenir, unissons-nous pour toujours. Pour un destin meilleur à cette terre très chère. « On ne sort pas d’une révolution pour fermer sa gueule ! » Kateb Yacine » 

La Voix des Artistes : La Voix des Artistes est un mouvement qui se veut rassembleur de toutes celles et de tous ceux qui se sentent une âme d’artiste. Autrement dit, il n’est pas seulement ouvert aux créateurs et producteurs d’œuvres artistiques tout genre confondu, mais à l’ensemble des personnes qui apprécient la culture en générale et qui y participe d’une manière ou d’une autre. Il vise à rassembler les voix éparses pour faire face ensemble aux différents défis que propose chaque jour notre société et le monde moderne. Car un artiste libre et juste, un artiste authentique, ne peut pas être neutre, ne peut pas se situer en marge du quotidien et de la vie de son pays et de ses concitoyen. Ce sont leurs réalités qui l’inspirent et qui forgent son expérience et son expression. Il ne peut pas rester passif ou indifférent devant des situations qui engage l’avenir, le sien et celui des enfants du pays. Il a son mot à dire, et celui-ci doit compter et même peser lourd dans la balance. C’est pour cela que la Voix des Artistes ouvre cet espace, pour réunir, mettre en commun nos voix, pour l’agir ensemble chaque fois que cela est nécessaire.

Agence Siwel

Don't miss the stories followIzwawen.com and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

Bouteflika dit que sa santé ne le «disqualifie» pas pour un quatrième mandat.

Pétition contre l’exploitation des gaz de schiste en Kabylie.

Related posts